Pourquoi la tisane est MDR ?

La tisane est une vieille connaissance . On l’a rencontrée vintage ( la camomille des parents), croisée conviviale ( le présentoir simili acajou d’après dîner, «Nuit Calme« , merci ! ), aimée prétentieuse ( en sublimes tiges  dans un mug transparent) … En cet hiver 2017, elle la joue bonne copine rigolote, tendance un peu provoc. Après un film décalé en début d'année, une campagne Eléphant clamait récemment sur les abribus « On a réinventé l’eau chaude » (ah ah ah) . Les rayons dédiés des supermarchés urbains affichent des kilomètres de blaguounettes, « Peace Mémé » , «Chatouillis dans les orties» et autres ,  " La tisane qui rend heureux seul devant la télé"  ou « On n'est pas pressés » (c'est aux agrumes, mais ouiiii) . A minima, elles se fendent au moins de petites appellations conniventes, genre « Sleepy Me «  ou "Mes belles Gambettes" . Comment continuer à acheter de l'Infusion Fruits Rouges dans ces conditions, vraiment ?

L’objectif est assez clair : il s’agit visiblement de passer du Pisse Mémé au Pisse Millenials … Et de l ‘univers dadame à problèmes  (avec infusettes Ventre Plat planquées dans le placard) à une galaxie plus mixte . Voire franchement virile . Sous le nom qui en jette d’ «Herbal Drinkers Club», nous notons ainsi la naissance de tisanes... « spécialement pensées pour les hommes » : «le Festif» , «le Champion» etc .., mais nous n’avons pas vu le «Sex addict» , c’est un manque de réaction à l’actu surprenant. La tisane a désormais aussi sa box, 12 parfums à découvrir chaque mois, on ignorait que la nature fût si prodigue mais ça change des goodies beauté. Elle a ses « collabs » branchées - avec une céramiste chic ou une blogueuse- comme tous les trucs à la mode. Voire son calendrier de l'Avent, mais oui !  La surprise du 24 décembre s'appellera t'elle  " Le Père Noël est une ordure"? Suspense ... Cette réincarnation cool porte ses fruits. Aux Deux Marmottes – petite maison 70 que vous  avez sans doute découverte  à la supérette des Arcs, autrefois- , depuis que le combo fenouil-verveine a été rebaptisé "Selfie" ,  l’ affaire est dans le sachet : la clientèle de cette marque désormais diffusée partout a majoritairement entre 18 et 40 ans.

Cette passion des djeuns pour l’infusion surfe évidemment sur la vague détox et herboristerie. Elle modifie aussi pas mal son usage. La tisane se boit désormais  le matin, à la place du thé, et toute la journée, au lieu du café , c’est tellement plus zen, tellement plus "Nature Lover"  Elle se sirote froide aussi, qu’on en confectionne une gourde maison à emporter dans l’espace de coworking . Ou que l’on se l’achète toute faite, chez Tis’up  In/Fusion ( important, le slash) ou Ze Fresh Touch, en bouteille ou en brique . On l’aime aussi en « blend » , (ces mélanges habiles, avec un ingrédient rigolo, genre bourgeons de pin sylvestre ou funky, comme l’hibiscus) plutôt que bêtement verveine ou menthe poivrée. Et bio, of course. Va t’on désormais faire des pauses infusion, entre deux babyfoots, dans les start-ups ? Sa collègue-clope s’avérant de moins en moins politiquement correcte, c’est possible …