Pourquoi la chaussette ne se porte plus qu’avec des sandales ?

Curieux  comme une petite chose aussi banale que la chaussette peut devenir d’un coup un marqueur de coolitude….. A condition ,bien sûr , de maîtriser parfaitement son usage récent : le contre-emploi.

Cet hiver, vous l’ aurez constaté comme nous, elle avait globalement disparu des pieds des jeunes gens modernes qui tous , portaient  chevilles nues, leurs derbies, mocassins, ballerines, « slippers » et autres sneakers . Après s’être fait jeter comme de vieilles…chaussettes, on auraient pu  imaginer qu’avec l’arrivée du printemps, les « socks » restent donc au placard jusqu’aux prochains frimas . Tout faux ! C’est justement maintenant qu’il faut les sortir….

Le  vieux coup, cher aux filles « stylées »  , de la socquette dans une jolie sandale haut perchée a en effet fini par faire école .  Il n ‘aurait  pas son pareil pour «  dédramatiser » (comme on dit en novlangue fashion) un pantalon sur talons. Ou une jupe crayon, pour le niveau mode avancé.   Soit.  Avec des sandales /socques  à  cambrure de bois confortable  Bosabo ou Swedish Hasbeens  , portées plus sagement avec un jean, l’on devient vite accro à cette pratique.  Il suffit d’un tour sur  l’ e-shop de Pas Chassé , fournisseur de petites choses en lurex ou fantaisie  de toute beauté,  pour avoir envie de s’y mettre. Surtout que cette transgression pourtant très basique aux règles du bon sens le plus élémentaire ( chaussettes = chaussures fermées) a le mérite d’être encore considérée comme audacieuse vers Eglise d’Auteuil.   On est toujours la branchée de quelqu’un .

Quant à la tendance « uber cool »  , qui encouragerait , en ville , le mix socquettes de fifille  - à bord dentelle, non, ce n’est pas une blague ! -  et  Teva  -  ces  tatanes  à lanières scratchées de randonnée années 80, ce n’est toujours pas une blague  !-  , nous restons sans voix.  Mais on en reparle dans 6 mois ?