Pourquoi la philosophie, c'est sexy ?

Le Futiloscope n’est pas sûr d’avoir la même Philo en tête qu’Anna Wintour. La nôtre, en tout cas, arpente bel et bien les catwalks de la tendance …. Philososophy is sexy (auquel nous empruntons au passage notre titre, merci !) est le nom du compte Instagram de Marie Robert , jeune prof et auteur, au sourire aussi communicatif que son amour pour sa matière. Le signe distinctif de cet IG pas vraiment adepte des selfies sur fond de mer turquoise ? Tous les jours, sous une chouette photo noir et blanc, il nous livre un très long post argumenté, inspirant et bienveillant (le Futilo se lâche ) sur une question existentielle, ayant souvent trait à la vitalité de la jeunesse,  les rencontres essentielles ou la nécessité de tracer son chemin … Marie Robert est aussi l’auteur du best -seller Kant tu ne sais plus quoi faire ( Il reste la philo), traduit en 15 langues, et d’un autre en devenir, Descartes pour les jours de doute.

Ok, on arrête de vous bassiner avec Marie Robert. C'est juste que ses drôles de petits manuels sont, à notre sens, deux exemples très réussis de ce qu’on pourrait appeler la « pop philo » . Cette nouvelle section du rayon Développement Personnel semble promise à un bel avenir : un cas pratique ( mioches odieux à Disneyland, journées en mode urgence perpétuel, gros doute au moment de dire OUI ou de se faire rectifier le nez sur le billard  … ) et pif, une sorte d’ordonnance, un dosage de Rousseau, Ricoeur, Baudrillard, Beauvoir.., c’est selon. C’est vraiment bien fait et évidemment, nettement plus nourri ( et nourrissant ) que tous ces conseils psy comportementalistes dont on a un peu soupé. Le filon intéresse manifestement l’édition : nous avons vu passer récemment un Spinoza Antistress ( il y aussi Nietzsche en magasin, on le voyait pas trop comme ça le Frederick, mais bon) promettant « 99 pilules philosophiques » … Moins convaincant apparemment ! Un lecteur commente sur Amazon : « Vous avez aimé vous coller des électrodes sur le bide pour faire de la muscu sans vous fatiguer ? Vous adorerez gober ces "pilules philosophiques" qui font philosopher sans réfléchir ». On ne peut que saluer ce sens de la formule … 

Bien sûr, l’idée de trouver chez les grands penseurs de quoi « apporter du confort à l’inconfort » n’est pas tout à fait nouvelle. La quête de sens de notre époque farouchement matérialiste (et bla bla bla ) empruntant tous les chemins possibles (celui de la méditation frôle l’embouteillage), c’était justice que la philo passe à la casserole. L’auteur du Miracle Spinoza, Frédéric Lenoir, est par exemple une vraie star de la branche Feel Good (bien) pensante : un best-seller et une tournée triomphale de conférences annuels ont assis sa réputation. Le magazine M le Monde parle à son sujet de « philo pour les nuls », il répond « si ça signifie qu’on comprend ce que je dis, alors oui ! » … Le docu « Le Cercle des petits philosophes » ( en salle ces temps-ci) sur son expérience dans deux classes de primaire parachève la figure du « Toi le Prof que je n’ai jamais eu » …

Dans un genre plus intimiste, certains d’entre vous sont sans doute allés à ces Cafés Philo qui fleurissent ici ou là, depuis un moment. Les Lundis Philo de Charles Pépin, eux, se taillent depuis  2010  un joli succès chez les quadras en Zadig et Voltaire (facile) : le 13 mai, elles iront par exemple s’interroger grave (« Le romantisme est-il encore possible ? »), avant de se demander le 3 juin si, effectivement, « La libido gouverne le monde», entre autres sessions prometteuses. Un jus vert, un shot de philo et roulez jeunesse !Dans les beaux quartiers de l’Ouest Parisien, on aime bien aussi Time to Philo, e-newsletter qui apporte un peu de sagesse au chaos de l’actu : l’opus « Philosophie des Gilets Jaunes» de Gaspard Koenig, leur a été utile dans l’épreuve, tout comme le plus récent «Des larmes pour Notre-Dame». Pour compléter  le traitement, le Futiloscope ne saurait trop vous conseiller la toute nouvelle box Epycure (un choix de vitamines personnalisé), à l’intitulé parfaitement dans l’air du temps !