Pourquoi le bonheur fait un malheur ?

Aujourd'hui, on a eu envie de se payer le bonheur. Ce qui n’est pas tout à fait la même chose que de se payer du bonheur, pour ceux qui auraient mal lu … Cette petite poussée de malignité nous a saisies au rayon développement personnel de la Fnac, un lieu toujours édifiant . Trônant sur les tables en star, abondamment relayé ici ou , difficile, en cette rentrée, d’échapper au Nunchi, le «secret du bonheur coréen» . C’est quoi ça, encore ? Oh pas grand-chose, juste un art de vivre tutélaire, comme d’hab’ , vieux de 5000 ans , une paille… Pour faire court ,  il s’agit de doper son intelligence émotionnelle et sa compréhension des autres, en observant plus ( nunchi signifie mesure oculaire) et en parlant moins. Rien de dingue donc. La fermer avant de se lancer et tenter de déchiffrer les signaux envoyés par autrui avant de s’emballer, ce pourrait être le minimum syndical de la vie en société ... Mais notre propos n’est pas de juger un Nunchi dont on se fiche un peu.

C’est la combientième recette du bonheur venue d'ailleurs , au juste, qu’on tente de nous fourguer en 3 ans ? Tentons une récap' exhaustive. Au commencement était le Hygge, vers 2016 … Vous vous en souvenez sans doute ! Une avalanche de sujets ici ou là, des féminins popus au Monde, sur la volupté de trainer en chaussettes au coin du feu, un mug de tisane à la main. Et un énorme succès éditorial (décliné à l’infini, déco, cuisine, tricot, le hygge, c’est bon pour tout !) pour ce qui n’était au fond qu’une resucée danoise sympa de ce bon vieux cocooning … Les petits futés de l’édition se sont immédiatement dit, du moins on l’imagine : creusons le filon, le bonheur scandi, ça leur plait, à tous ces bourrins ! En 2017, débarque donc le Lagom, un concept suédois cette fois, et une forme d’équilibre bienheureux fondé sur le juste milieu, ni trop ni trop peu . A la gomme le Lagom ? Non, que du bon sens : moins de fringues, moins d’objets, moins de techno, moins de malbouffe ! Le Lagom a ...moins bien marché que le Hygge, mais suffisamment pour que les vannes à bonheur restent ouvertes.

S’engouffrèrent ensuite, dans la brèche de 2018,  histoire de changer un peu  de crémerie, le Cosagach écossais ( remake gaélique du Hygge mais oui) , l’Ikigai nippon (le secret des japonais pour une vie longue et heureuse, on vous laisse creuser) , l’Ho’oponopono hawaïen -nettement plus complexe que Poke à prononcer- dont le principe était d’appliquer intérieurement la formule magique «Désolé, Pardon, Merci, Je t’aime  à chaque conflit naissant . Si on a bien pigé …

En 2019, l’éco-anxiété montant, nous nous vîmes d'abord proposer une nouvelle rasade nordique, la pratique assidue du Friluftsliv norvégien (nom à coucher dehors qui prône justement les joies salvatrices du plein air), un bide, trop dur à retenir ! Puis le coup du  Coorie, encore un plan de ces décidément prolixes écossais, promus cette fois champions de la connexion avec la nature !  Et enfin donc, en cet automne, le Nunchi  … Que du/de bonheur !

Et ensuite ? L’excellent compte IG @philosophyissexy attirait l’attention, la semaine dernière, sur le Keyif, terme turc qui désigne une façon d’ «être paisible». Pour accéder au Keyif, y lisait-on, « nous devons nous laisser envahir par ce qui est , par la puissance de cet instant présent, en étant convaincu qu’il contient déjà tout » . On dit ça, on ne dit rien, mais on sent pointer un gros kif pour le keyif  ( le premier serait le fils étymologique de ce dernier) …

Cette litanie d’appellations absconses vous a fatigués ? Nous aussi …On pourrait vous servir un petit couplet sur le désarroi des sociétés occidentales, leur quête de sens éperdue, leur besoin de repères et bla bla bla, qui les mènent parfois à des extrémités tragiques, parfois juste à acheter des livres de bonheur en kit , de préférence exotiques, c'est toujours plus rigolo.  Et plus dépaysant que la pop philo, tendance dont nous vous parlions il y  a peu. Mais ça nous fatigue encore plus, en fait ! On vous conseille juste, si vous voulez vous achever, une inscription au cours de bonheur en ligne gratuit de Laurie Santos , professeur à Yale et fondatrice du Happiness Lab . Vous en avez pour 10 semaines , en anglais, et y’ a même des devoirs à faire à la maison ! Nous, on va aller prendre l’ apéro, notre recette perso du bien être moral et physique, pour laquelle nous cherchons encore un nom accrocheur … Contributions bienvenues !