Pourquoi on a froid de la tête aux pieds ?


En ce vendredi frisquet de décembre, le Futiloscope a envie de chaleur ! Ca tombe bien, il est envahi ces temps-ci de posts Instagram sponsorisés par des algorithmes aux talents visiblement divinatoires …

Première invitée récurrente cette semaine ? La cagoule. Oui la cagoule, cet accessoire depuis longtemps éradiqué par le bonnet et souvent ravalée au rang de cliché. Au choix, couvre-chef marine qui gratte pour enfants sages ou planque-visage noir pour terroristes, autonomistes et casseurs divers ... Cette rescapée serait donc de retour. Et comme une bonne nouvelle ne va jamais seule, elle est dépourvue de cette collerette « qui faisait du visage une mauvaise marguerite » (constatait fort justement une amie ) . Vintage tricotée main, façon champion de ski allumé, à poils de yéti, sobre et côtelée, genre dingote du village… ? Il y en a pour tous les goûts. Une raison à cet engouement ? Les plus radicales d’entre elles ont un petit côté masque intégral qui verse son tribut à la Pandémie, pas besoin de vous faire un dessin. Les plus enfantines soulignent peut-être notre régression récente à l’état de gros bébés irresponsables, régulièrement renvoyés au coin par des dirigeants Big Mother. Les plus zarbis feraient-elles allusion à quelque dystopie flippante, comme les cols-capuches amovibles d’il y a une ou deux saisons ? Possible mais on ne cherchera pas laquelle, le présent révélant déjà son lot de contrariétés majeures. Bref, regardez tout ça et dites-nous laquelle de ces cagoules, selon vous, fait battre le cœur du Futiloscope …

Autre participant au bal des tendances ? Le chausson fourré ultra cocoon qui gambade absolument partout aux pieds des influenceuses. Lui aussi est un revenant improbable, sachant que la plupart d’entre nous habitent des appartements surchauffés où les pieds sont rarement aussi gelés qu’à la campagne. Ballerines intérieur mouton ou agneau, minorquines brodées folklo, mocassins en moumoute, claquettes « fluffy » en fausse fourrure moelleuse, voire bottillons pour les plus ultras ? Il est clair que la Birck poilue, avant gardiste sur ce coup-là, a du souci à se faire. Tentative symbolique de nous prémunir contre la glaciation progressive de notre vie sociale ? Accessoire parfaitement essentiel quand le homewear est le seul secteur de la mode qui se porte bien ? Reliquat du fantasme de déménagement au vert induit par le premier confinement (et de l’esthétique Cottage Core, lire ici) ? Enième revival des «Fugly shoes» ( les chaussures moches à la mode) dont on réserverait prudemment l’usage à l’intimité du foyer ? Hommage ému aux Bronzés qui faisaient du ski quand c'était permis ? Là encore, les interprétations abondent. Jetez aussi un œil à notre sélection de pantoufles doudou – et non, il n’y aura pas de charentaises dedans, on déteste - et retrouvez notre chouchoute …