Pourquoi pierre qui roule amasse du flouze ?

Attention Quartz Attack ? Il ne vous aura pas échappé qu’il y a un nouveau cadeau de Noël passe partout pour fille cette année! A la place des célèbres coffret Corps Rituals ou l’Occitane, on a trouvé, au pied des sapins, plein de petits "quartz rollers" ! Mais si, vous voyez, ce sont ces rouleaux de massage roses montés sur tige dorée (comme ici), censés réveiller votre glow . Le nombre d’instagrameuses qui s’en passent langoureusement sur le visage est exponentiel. Les "quartz rollers" ont deux copains, eux aussi en cristaux, et eux aussi très en vogue : le "gua sha" , sorte de racloir plat à effet lift et le "mushroom" , un joli petit champi qui réduirait les poches, les cernes et tutti quanti. Il y a également un drôle de petit masque, façon loup de carnaval des princesses .... Ces "face tools" se déclinent en jade, en opale etc … Ils sont la tête de pont la plus avancée de l’offensive qui se joue en ce moment : celle de la lithothérapie ou «art» de soigner par les pierres. Grosso modo, les pierres auraient une influence sur notre organisme via les vibrations qu’elles émettent. Ces ondes entreraient alors en interaction avec notre champ électromagnétique et viendraient ainsi soulager certains de nos bobos. Y compris ceux de notre peau. Soit.

Pourquoi se pencher maintenant sur ce qui est somme toute une vieille lune new age ? C’est qu’honnêtement, on n’aurait pas cru que le truc prenne à ce point ! Les premières fois qu’on a repéré des gadgets en tourmaline ou en cristal de roche, c’était il y a 3/4 ans dans des officines à yoga et "healing" de New York ou L.A. En général, il y avait aussi des bâtons de fumigation, des vagins en peluche, des boissons aux champignons magiques et des ouvrages Wicca (la branche cool des sorcières) dans les parages. Vous voyez le topo. Dans le monde d’avant, on en a vus aussi beaucoup au Glow Bar de Londres, tisane-shop et spa snob dédiés à l’éclat du teint. Mais en France, tout ça fleurait quand même encore la bimbeloterie baba cool pout initiés. Eh bien, maintenant, on trouve des rollers et des "œufs de bien être" - ne ricanez pas , il s’agit de flatter les chakras, pas de variantes des boules de geisha- en quartz jusque chez Nature et Découvertes. Sans parler de tous ces bracelets "protecteurs" en petites boules d'obsidienne, d’hématite, d’onyx qui s’accumulent sur les poignets les moins altermondialistes ! Ou de ces mignons totems d’améthyste qui ponctuent des intérieurs d'ordinaire davantage abonnés à la bougie Diptyque qu’à l’encens au patchouli …. Quant aux prêtresses de la lithothérapie, plus glam on ne voit pas.

Drôle d'idée de marquer nos journées de toutes ces pierres blanches, vertes ou roses ? First, ça change un peu des fleurs séchées, non ? Les Instagram dédiés au sujet sont assez magnifiques dans le genre, voir ici et . La pratique du "grid" ou "matrice de cristaux", sorte d’arrangement de mini pierres très graphique– et bénéfique, of course (pareil, y a des petits bocaux pour ça chez Nature et Découvertes)- dépoussière en outre le genre du DIY inspiré-perché. C'est parfait quand on en a marre de ligoter de la sauge pour ses smudge sticks . Le vent d'ésotérisme qui balaie les psychés a sans cesse besoin de nouveautés amusantes et celle-là fait incontestablement le job. Plus sérieusement, la suspicion générale envers tout ce qu’on peut se mettre de traficoté dans et sur le corps milite apparemment pour ces gestes de wellness et de cosméto externes. Les pierres, elles, ne mentent pas 😉 ?

Photo @sentaraholistic