Pourquoi on a changé les bougies ?

Les designers ne jurent plus que par la cire, et créent des bougies …totalement allumées. Tandis que sur TikTok , on poste des tutos pour fabriquer ses chandelles torsadées. Mais quelle mèche les a piqués ?

La bougie? Un thème que  Le Futiloscope  n’avait encore encore jamais abordé ! C’est dire si le secteur était mou du trend, dernièrement. R.A.S,  à part  l’invention de la bougie « vegan » à la cire de soja, pour ne plus piquer la leur aux abeilles . Bref, ça ronronnait ferme, jusqu’à ce qu’une flopée de créateurs, plus marrants que les ciriers traditionnels, s’empare du sujet. De toutes les matières, c’est la wax qu’ils préfèrent, et qu’ils transforment aujourd’hui en bougies déjantées.  Les makers d’Etsy  leur ont emboîté le pas (ça ne demande ni un atelier gigantesque, ni un investissement colossal) et  les tutos dédiés affolent Tik Tok et Instagram !

Mais pourquoi ce soudain retour de flamme ? C'est sûrement lié à ces longs mois qu’on vient de passer cloitrés à la maison. Où la lueur des chandelles, c’est tout de suite plus cosy. D'ailleurs, via l’esthétique "cottage core" on avait déjà assisté au triomphal retour du chandelier et du bougeoir à main . La déferlante de la méditation n’est pas non plus étrangère à l’affaire : quand on se résout à allumer une de ces sublimités, c’est pour se forcer à se poser, et s’abîmer dans la contemplation de leurs coulures et de leurs métamorphoses. La beauté de l’éphémère, l’inanité de toute possession, tout ça…Sans oublier quelques pointures de l’art contemporain qui ont ouvert la voie , dont le Suisse Urs Fischer, chouchou de François Pinault, dont plusieurs installations en cire monumentales sont exposées, tiens, tiens, à la nouvelle Bourse du Commerce . Elles s'y consumeront pendant des mois, jusqu’à la fermeture de l’expo. Voilà qui devrait entretenir le feu de la tendance… En attendant, et beaucoup plus prosaïquement, pour choisir  (ou fabriquer) votre prochain cadeau de dîner, c’est ici :

La bougie « body »

Des seins, des torses, des fesses, des pieds et des mains, inspirés de la statuaire classique, il y en avait déjà plein dans la déco, sous forme de vases ou de cache-pots. Bienvenue désormais aux cires anatomiques dans le salon ! L’atelier parisien Hera s’est fait une spécialité de ces bougies gréco-romaines, avec un Apollon , une Vénus, une Héra, une Gaïa… Chez Etsy, on trouve aussi plein de nus féminins, version « Big is beautiful »,  nettement plus inclusifs que dans la Grèce antique. Quant à  la bougie « Baby won’t you light my legs ? », du collectif New Yorkais Dada Daily, elle est à notre avis plus rigolote et nettement plus suggestive. Parfaite pour allumer le feu lors d'une "date" post-confinement ?

La bougie totem ou sculpture

Nettement plus consensuelle que la précédente, c'est une oeuvre d'art portative …moulée dans de la cire, qui se prête, on le découvre à l'occasion, à toutes les contorsions . Plein de jeunes créateurs confidentiels s’inspirent de l’art contemporain, du land art, de Jean Arp ou du constructivisme.  Les danois Hay sont aussi sur le créneau, ce qui signifie que les copies low cost ne devraient plus tarder …En attendant, les modèles best-sellers sont déjà tous "ré-interprétés" sur Etsy. Les spectaculaires créations de la new-yorkaise Hannah Jewett sont hélas sold out. En revanche, la  double  bougie du hollandais Lex Pott , qui fait un tabac, est vendue chez Merci.  Pour 30 € , vous pourrez enfin brûler la chandelle par les deux bouts …

La bougie torsadée

#twistedcandles? Un hashtag qui fait fureur en ce moment sur TikTok, et les reels d’Instagram, avec moult tutos  hystériques ! Ah ah, sortir du placard les bougies torsadées de nos mamies, ça leur ressemble bien, à nos amis Gen Z, qui font feu  de toutes les kitscheries…Avant de regarder lesdites vidéos , on pensait qu’il s’agissait de couler de la cire soi-même . Mais pas du tout. Le DIY star du moment consiste à : 1) immerger de classiques "bougies flambeau " pendant 10 mn dans de l’eau bien chaude (mais pas bouillante, sinon ça fond !) 2) une fois ramollies, aplatir la partie centrale avec un rouleau à pâtisserie 3 ) puis laisser libre cours à son inspiration : torsades, spirales , serpentins , loopings (voir photo d'ouverture). On peut aussi entortiller ensemble 2 ou 3 bougies, façon cure-pipes. La tocade est telle qu’il y a déjà le mode d'emploi dans Marie-Claire Idées !  Tentant, non ? Sauf qu'après avoir lu aussi ce témoignage vécu ici , on est moins sûres que le jeu en vaille la chandelle.  Le come-back de la bougie torsadée ? On est pour. Mais on se fournira plutôt chez des pros : Hay, Wax  Atelier ou  Maison Marcel en font de très réussies.